Menu

Maladie de Lapeyronie
  01 42 77 14 53

Circoncision – Indications – Avant-Après – Sexualité

Auteur : Docteur Marc Galiano - Date de dernière mise à jour : 3 mars 2019

CIRCONCISION – DÉFINITION

 

Étymologiquement le terme circoncision vient du latin « circum » (autour) et caedere (couper).

La circoncision est l’opération qui consiste à retirer le prépuce (repli de peau qui recouvre et protège le gland) en partie ou en totalité.

La circoncision est l’intervention la plus fréquemment réalisée au monde.

L’OMS estime à 30% le nombre d’hommes circoncis dans le monde.

Il est possible de dater l’apparition de cette pratique autour du IIIe millénaire avant Jésus-Christ, où elle est attestée par des statues, des peintures représentant des scènes de circoncision, des textes…

 

 

CIRCONCISION – AVANT – APRÈS

 

 

CIRCONCISION – INDICATIONS

Circoncision dr Marc Galiano – Schéma coupe prépuce – Circoncision partielle – circoncision totale

Les indications thérapeutiques à la circoncision :

  1. Phimosis complet : le phimosis complet rend le décalottage impossible même en l’absence d’érection et nécessite toujours une circoncision.
  2. Paraphimosis récidivant : le paraphimosis (étranglement du gland par l’anneau préputial par impossibilité de recalotter) est une indication de circoncision.
    Le paraphimosis peut entrainer, en l’absence d’une prise en charge adaptée et rapide, une nécrose de la partie distale de la verge.
    Le paraphimosis est donc une urgence chirurgicale.
  3. Balanite (inflammation du gland) ou balanoposthite (inflammation du gland et du prépuce) : ces maladies secondaires à une maladie infectieuse (tels que l’herpès, les mycoses, les bactéries uro-pathogènes …) ou à la maladie de Zoon sont des indications de circoncision.
  4. Lichen scléreux (ou lichen scléro-atrophique) du pénis
  5. Condylomes acuminés (si extensifs) et des lésions rares telles que les kystes lymphogènes du prépuce et le lymphoedème pénien chronique
  6. Prévention du paraphimosis en cas de pose d’implant pénien semi-rigide : il est parfois nécessaire de pratiquer une circoncision.

Les indications esthétiques à la circoncision :

En cas de prépuce long, de prépuce abondant ou tout simplement par choix personnel, une circoncision peut être réalisée à visée purement esthétique.

Les indications « hygiéniques » à la circoncision :

En cas d’odeur désagréable, de smegma abondant, de suintement, ou en prévention des risques infectieux de la verge telles que balanites et balanoposthites, la circoncision permet d’obtenir une hygiène optimale de la verge.

Autres indications à la circoncision :

  • Causes sexuelles : la circoncision réduit de 50% le risque de contamination par le virus HIV lors de rapports non protégés.
    A ce sujet lire : l’utilisation d’un outil non chirurgical approuvée par l’OMS pour la circoncision des adolescents
  • Cancer : les hommes circoncis ont un risque diminué de développer un cancer de la verge. Il en est de même pour le risque de cancer du col utérin des compagnes d’hommes circoncis.

CIRCONCISION ET SEXUALITÉ

La circoncision a-t’elle une influence sur la sexualité ?

Si oui, dans quelles mesures la circoncision modifie-t’elle la sexualité ?

 

La circoncision à visée thérapeutique

Concernant la circoncision à visée thérapeutique le débat n’a pas lieu d’être.
Quand l’indication de chirurgie est posée c’est que la circoncision est nécessaire et obligatoire pour remédier au problème médical.

 

La circoncision à visée religieuse et à visée esthétique

Concernant la circoncision à visée religieuse et à visée esthétique le débat n’en finit pas.

En caricaturant la situation, le monde scientifique se divise en deux : les pro-circoncisions (ceux qui sont pour) et les anti-circoncisions (ceux qui sont contre).
Il en est de même de la population masculine en général : certains circoncis ne se lassent pas de vanter les avantages et bénéfices de cette pratique sur l’hygiène, l’esthétique et la sexualité pendant que d’autres s’en plaignent.

Alors comment faire la part des choses ?

On peut trouver autant d’études qui tendent à prouver que la circoncision peut avoir un effet négatif sur la sexualité en diminuant ou perturbant les sensations lors des rapports, que d’études qui affirment qu‘il n’y a aucune modification voir même une amélioration de la vie sexuelle avec une augmentation de l’intensité des sensations et des orgasmes.

Dans mon expérience et l’évaluation que je réalise chez mes patients, je recommande la prudence.

Ainsi pour les patients les plus jeunes je recommande une circoncision partielle qui permet d’ouvrir l’anneau du prépuce (facilite le décalottage) tout en préservant quasi totalement la muqueuse sur le gland garantissant ainsi la sauvegarde de la sensibilité et les sensations lors des rapports sexuels.

Pour autant mes patients ayant bénéficié de circoncisions moins conservatrices reconnaissent une modification lors des rapports sexuels mais se déclarent « totalement satisfaits » lors des rapports sexuels, une fois cicatrisés.

Sur ce sujet je mène une étude sur la circoncision et plus particulièrement sur le thème circoncision et sexualité 

Des questionnaires très détaillés concernant, en autre, les sensations ressenties lors des différentes pratiques sexuelles sont remplis par les patients avant l’intervention chirurgicale, puis à 2 mois après l’intervention.

Nous espérons que les résultats de cette étude  de « qualité de vie sexuelle » prospective, bien qu’elle soit basée sur des critères subjectifs, aidera les futurs circoncis à répondre aux questions qu’ils ne manquent pas de se poser.

 

CIRCONCISION  ET SEXUALITÉ – RESULTATS ETUDE EN COURS

 

 

 

 


CABINET MEDICAL

2 rue Dupuytren
75006 PARIS